Palazzo Bruca B&B Catania

Il tuo Bed and Breakfast nel cuore di Catania
25 Sep

Toutes les nouvelles sur l’histoire de notre B&B Bruca et de son palais

Petite visite intérieure du b&B Bruca

13912896_336373213417057_5255348271326578295_n

Toute personne qui passeront pour la première fois le seuil du palais où qui se trouveront  dans notre

b & b, ils resterons  surpris par la beauté des paysages qu’il leur offrirà  aux yeux: une magnifique cour, avec une fontaine néo-classique représentant Neptune, et derrière une loggia soutenue par des colonnes style ionique.  Ils sont beaucoup les passants qui profitent des rares moments où l’entrée est ouverte pour jeter un coup d’œil à l’intérieur. Notre b & b, en fait, se trouve dans l’un des bâtiments les plus prestigieux de Catane, qui appartenaient à la puissante famille Scammacca de Bruca, qui l’avait fait construire dans le «700 siècle, quand toute la ville a été reconstruit après le terrible tremblement de terre qui a détruit en 1693.

Quelques traces de ce passé glorieux – ceux que la négligence et le passage du temps ne sont pas réussi à annuler – sont encore visibles dans l’une de nos chambres, dont le toit est orné d’une fresque représentant les célèbres fêtes organisées par le duc Scammacca  de  Bruca. En bref,  celui  qui vient nous visiter a l’occasion de faire pas seulement un voyage à Catane mais aussi un voyage dans le temps, tandis que la possibilité de découvrir un aspect de notre ville tant inconnue comme aimée!

Il doit être un signe tangible du prestige et de la puissance de la famille, Scammacca , Le palais Bruca  est le seul palais historique  aristocratique du centre-ville qui  n’a pas subi des rénovations au début des annèe 900 et après la Seconde Guerre mondiale et qui a maintenu sa structure d’origine avec les magasins à trois niveaux, l’étage  donnant sur la loggia, et les mezzanines, encore visibles de nos jours, bien que le bâtiment appartient maintenant à plusieurs familles.

Nos chambres donnent sur deux des  places les plus importants de l’histoire de Catane: d’un côté la place de de San Francesco, que le peuple de Catane appelle affectueusement « Dusmet » pour la présence du monument dédié  au cardinal Dusmet, construit en 1935, qui rappelle la figure heureuse de l’archevêque de Catane, celui qui en 1886 a amené à Nicolosi pendant la procession le voile de Sainte-Agathe, patronne de Catane, en  arrêtant miraculeusement le front de lave. Par l’autre côté il y a  la Place Mazzini, qui, selon le projet du duc de Camastra, l’architecte qui était responsable de la reconstruction de Catane, était déstinée à accueillir sous ses arcades le marché, et  dans ses palais les familles les plus influentes de la ville, entre lesquelles il y avait  la famille Scammacca de Bruca, à deux pas du cœur de la capitale ethnographique, la place du Duomo.

Aujourd’hui, en reflechissant  sur la Place Mazzini viennent immédiatement à l’esprit les restaurants qui font face à elle: personne ne pouvait pas  l’imaginer comme le siège des stands, en particulier par rapport à l’immensité des deux grands marchés de la ville qui se trouvent dans son voisinage, le marché du poisson et la criée , pourtant notre ville avait une structure très différente  par rapport au présent.

Donc, si le palais Scammacca de La Bruca et  ses environs nous raccontent l’ histoirede Catane pendant les derniers années , une des décorations de notre reception nous racconte une histoire encore plus ancienne typiquement sicilienne :celle des « têtes noires », des pots de Caltagirone avec des facettes humaines qui sont habituellement exposées par paires, un homme avec une longue moustache sombre et une femme aux yeux clairs. L’origine de ces pots est associée à une ancienne légende qui se réfère à l’ère de la domination arabe en Sicile.

On raconte que vers l’an 1100, époque de la domination des mori en Sicile à Kalsa, il y avait une belle fille rose avec des fleurs de pêchers et une paire d’yeux bleus comme la mer. Le jeune homme passait ses journées à cultiver et à traiter les plantes de son balcon. Un jour, en passant par la Kalsa, une jeune femme a vu la fille essayer de prendre soin des plantes, et elle a été envahie, de sorte qu’elle entrerait dans la maison de la fille sans tarder pour déclarer son amour.

La jeune fille, frappée par le grand sentiment, retourne l’amour du jeune, mais quand il a appris que le Moro l’aurait laissée pour  retourner dans ses terres à l’Est, où l’ attendait une femme avec deux mômes,  une fois l’obscurité arrivée ,il commenca a dormir , ansi qu il le tuerà, en coupant la tête,  qu’il fixerà dans  un vase où il planta du basilic caché en pleine vue sur le balcon.

Le jeune homme ne pouvait donc plus partir toujours avec elle. En attendant, le basilic s’anime et suscite l’envie de tous les habitants du quartier qui, pour ne pas être moins nombreux, construisent des pots en terre cuite de couleur sombre.

Ce ne sont que quelques-uns des détails qui caractérisent notre maison historique: ce sera un plaisir de partager l’histoire avec ceux qui veulent venir à découvrir la ville de Catane.

Leave a Reply

Booking online by Hotel.BB